Partager

Pour la 5ème année, Elvup a réalisé son « Défi-ensileuse » qui consiste à étudier différentes techniques de récolte et de stockage pour valoriser au mieux la récolte et limiter les pertes.

Après avoir étudié la récolte du maïs ensilage et l’éclatage des grains, Elvup s’est intéressé en 2021 à la récolte du maïs épi. Une pratique en plein développement mais qui, mal maîtrisée, peut engendrer des pertes importantes, jusqu’à 30% des silos soit 600€ par hectare !

Elvup a mené son expérience au Gaec Beauséjour à Gandelain en tenant compte de plusieurs paramètres : réglage d’éclateur, âge du silo, évaluation de la valeur alimentaire, dégradation de l’amidon, granulométrie et impact d’un conservateur.

Les avantages du maïs épi

Le maïs épi est riche en énergie (amidon). Dans un contexte de prix élevés, produire en autonomie des aliments riches en énergie, avec des capacités de rendement importantes, est une aubaine ! Le maïs épi permet de remettre de la densité énergétique dans les rations, ce qui est un réel avantage.

Les points de vigilance confirmés par le Défi-ensileuse

  • La maîtrise de la récolte
    Il est crucial de récolter à 55% de matière sèche. A plus de 60%, on recence trop de pertes et un risque d’excès de fermentation dans le gros intestin, préjudiciable pour la production et la santé du bovin ;
  • La granulométrie
    Les éclateurs doivent être réglés de manière à obtenir un éclatement le plus fin possible pour garantir une bonne assimilation et valorisation de l’énergie dans le rumen et éviter les risques d’inflammation du gros intestin ;
  • La conservation
    La conservation est complexe, beaucoup plus que pour le maïs ensilage. En cause : le maïs épi a peu de sucre soluble, est plutôt sec et sujet au développement de champignons et de levures du fait d’une récolte plus tardive… Dans les essais réalisés par Elvup, même avec des silos bien tassés, seule l’utilisation d’un conservateur permet de réduire à un niveau acceptable la prolifération de levure ;
  • La patience !
    Pour que le maïs épi soit pleinement valorisé, sa conservation doit durer au moins 60 jours, ce qui exige de patienter jusqu’en janvier, après la récolte de septembre-octobre.

Les conclusions de l’étude

Les erreurs à la récolte peuvent coûter chers : produit mal valorisé avec potentiellement un risque pour la santé des animaux (inflammation du gros intestin) et pertes de rendement importantes.

Il est nécessaire de récolter à 55% de matière sèche, de veiller à un éclatage fin du maïs épi, à utiliser un conservateur et à attendre au moins 60 jours de conservation.

Logo Elvup

Les services d’accompagnement Elvup

  • Accompagnement conseil

Elvup accompagne les éleveurs dans la gestion de leur récolte de maïs épi : quand récolter, quel conservateur utiliser, vérifier l’éclatage du grain, le taux de matière sèche, la valeur nutritionnelle… et quelles actions correctives à mettre en place le cas échéant.

  • Analyses

1/ Analyse de la granulométrie : évaluer la dégradabilité de l’amidon dans le rumen

2/ Analyse AgriNIR : connaître les valeurs chimiques et nutritives

Pour en savoir plus contactez  OLIVIER RAUX

Olivier.raux@elvup.fr

Découvrez également nos actualités du moment

Retour sur les STEP !

Actualités

Retour sur les STEP !

Bilan sur les Sessions Techniques d’Elvup ! Les Sessions Techniques d’Elvup, ou STEP, ont été un véritable succès grâce à […]

Lire la suite